#Critique et explication de série : Dark (+saison finale)

TICK TOCK TICK TOCK 🕐

Si tu es facilement sujet aux migraines, pas sûr que la série Dark soit faite pour toi. Néanmoins, si tu es un thug et que les migraines et les casse-têtes c’est ton dada, il se pourrait bien que la série Dark face ton bonheur. Cette série de science-fiction originale Netflix allemande, diffusée pour la première fois en décembre 2017, a pour ligne directrice le cadre des voyages spatio-temporel. Et ce samedi 27 juin 2020 est sortie la saison finale tant attendu ! Et il se pourrait bien que tout ce que tu pensais savoir soit faux… Alors, que vaut cette troisième et dernière partie ?

Copyright Netflix

Copyright Netflix

Copyright Netflix

⚠️ ALERTE SPOILERS ⚠️

saison un à…

Dark est clairement une petite pépite, dont la mise en avant bipolaire de la part de Netflix me laisse perplexe. Mais, étant une adepte des thrillers et des séries/films à suspense, je me suis penché par curiosité sur son cas. Et j’ai de suite accroché. Je ne vais pas mentir. C’est parfois assez difficile à suivre, car il y a pas mal de personnages et qu’on ne sait pas toujours qui dit vrai et qui dit faux. Mais tout tient la route (ou presque?). Le suspense est présent à chaque épisode, l’intrigue est là aussi et l’histoire bien qu’en apparence classique est bien plus profonde que ce que l’on veut bien voir. Au début je me suis demandé où les scénaristes cherchent ils à nous guider. Tout semble confus mais d’un côté, il facile de croire que la chute sera forcément celle à laquelle on s’attend. Alors oui, Dark parle du temps et de l’espace, mais ça parle surtout d’amour, de trahison et de destin. Vous êtes vous déjà demandé comment aurait été votre vie si vous aviez fait d’autres choix ? Ou comment sera-t-elle dans 33 ans ? Eh bien, dark répond à ses personnages. Sauf que plus on avance et plus on réalise qu’on ne peut pas toujours faire confiance à tout le monde, y compris soi-même et ce même lorsque qu’on connaît l’avenir.

saison deux :

Réussir à maîtriser d’une main de maître autant de croisades, de liens entre les personnages, tout en faisant que cela reste logique, divertissant et avec un peu de concentration tout de même assez compréhensible, est quelque chose que je tiens tout de même à souligner. Alors, un grand Bravo à : Baran bo Odar, Jantje Friese, Wiedemann & Berg Television pour la production et la réalisation. La première fois que j’ai visionné entièrement la deuxième saison de Dark j’ai été laissé un peu sur ma faim. Car plus elle dévoilait de détails, plus je trouvais que cela commençait à devenir un peu tiré par les cheveux. Mais finalement, récemment après avoir regardé à nouveau les deux premières saisons afin de mieux pouvoir suivre la troisième (et après avoir fini la saison finale), je comprends mieux pourquoi. Deux saisons n’auraient pas été assez, mais trois saisons ça peut faire un peu long. Mais il y a tant de personnages et d’histoires entremêlés qu’amputer certains personnages aurait été un mauvais choix. Néanmoins, je pense que d’avoir étiré sur une deuxième saison l’histoire de départ est un choix risqué. Ce que je veux dire par là c’est que j’aurais préféré une saison immergée dans chacun des mondes. La compréhension aurait été que plus facile.

Ce que tu sais est une goutte d’eau, ce que tu ignores est un océan.

saison 3

« Le début est la fin et la fin est le début ». Voilà ! La dernière saison de Dark est sortie et nous avons enfin la plupart des réponses à nos questions. Après un seul visionnage je suis assez perplexe vis-à-vis de cette dernière saison. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de silence, beaucoup de rebondissements inutiles qui ne faisaient que combler certains vides. J’ai également trouvé que le constant air dépité et apeuré de certains personnages (Jonas et Martha) alourdissait la digestion de certains épisodes. La dernière saison se passe dans un deuxième monde parallèle, un monde sans Jonas. Et bien que cette dernière saison m’ait rendu un peu émotive, elle n’a fait qu’ajouter d’autres questionnements. J’ai compris la grande majorité de la fin, cependant il y reste quelques ombres au tableau.

Avant de vous expliquer ce qui m’a dérangé et ce que j’ai à la fois compris et pas trop compris, il faut que je vous parle de Carlotta von Falkenhayn aka Elisabeth Doppler (jeune). Elle est pour moi, la révélation de cette dernière saison. Je suis très contente du fait que les scénaristes lui ont donné plus de passages à l’écran. Je l’ai trouvé fantastique et incroyablement juste dans son interprétation.

Revenons à nos moutons. Baser la série sur un des deux mondes parallèles était la chose à faire, pour que le téléspectateur soit totalement perdu. Était-ce de la facilité de la part des scénaristes ? Créer deux mondes totalement aléatoires mais sensiblement similaires est à la fois risqué « facile ». Risqué car, ce n’est pas une fin habituelle et que cela change de ce que d’autres séries ou films peuvent nous proposer. Et « facile » dans le sens ou, les raisonnements peuvent être vite balayés par la réponse : « C’est un monde parallèle, qui n’aurait jamais dû exister, dons s’il y a des trucs illogiques, c’est normal. » Vous voyez où je veux en venir ? Car personnellement j’ai même après le visionnage, quelques interrogations, telles que : – Pourquoi Regina a-t-elle un cancer dans les deux mondes parallèles mais pas dans le monde originel ? Qu’est-il réellement arrivé à l’œil de l’inspecteur Wöller ? Qui est mort à la place de la famille de Tannhaus ? Parce que oui, quelqu’un d’autre a dû prendre ce pont et mourir (logique non?). Pourquoi après avoir découvert l’origine, Martha, Jonas et Claudia ne se sont pas contentés de rester dans leurs mondes respectifs ?

Et ça aussi…

Noah & Helge Doppler

Un mystère qui pour moi reste incompréhensible : quelles sont raisons pour lesquelles Noah tue les enfants. Sont-ils mortq dans le mode originel et de ce fait, afin de refermer la boucle il faut leur faire subir le même sort dans les deux autres mondes parallèles ? Pourquoi avoir pris Helge sous son ail ?

Katarina & Ulrich

Pourquoi Katarina Nielson n’est-elle pas retourné en 1953 au lieu de 1986 ? Si elle était retournée en 53 elle ne serait peut-être pas morte et aurait peut-être réussi à ramener Ulrich.

Aleksander Tidemann

Pourquoi Alksander Tidemann a-t-il tué ce jeune homme ? Cette histoire est peut-être un fait extérieur aux deux mondes, qui n’a absolument rien à voir avec les voyages dans le temps mais n’empêche que ça m’intrigue beaucoup.

Le passage

Et dans tout ça, qui s’est rendu compte qu’il y avait un passage entre ces trois mondes. Parce que le passage se trouve dans les grottes et il y a bien fallu qu’une toute première personne réalise qu’il y a un passage et décide à altérer le cours des évènements ? Ou est-ce que les deux mondes sont apparus tels qu’ils sont avec déjà un passé basé sur le monde originel ? Et même dans ce cas, ça ne dit pas tout. J’espère que vous voyez où je veux en venir.

CE QUE J’AI COMPRIS :

Dans le monde originel Tannhaus, a perdu son fils, sa belle-fille et sa petite fille dans un tragique accident de voiture. Ce qui l’a poussé à créer une machine à remonter le temps. En plus d’avoir réussi à créer une faille dans l’espace-temps, il va malgré lui diviser son monde, le monde originel en deux. Dans un des mondes Jonas existe et dans l’autre il n’existe pas. Il n’existe pas car il n’est pas censé n’avoir jamais vu le jour. Il n’y a que Martha qui existe dans le monde originel, car elle est bien l’enfant d’Ulrich et Katarina. Tandis que Mikkel alias Michael, lui, ne s’est jamais marié avec Hannah puisqu’ils ne se sont pas rencontrés jeunes.

Charlotte qui est en réalité le prénom de la petite-fille de Tannhaus, elle n’existe pas non plus. Ses filles, Elisabeth et Franziska Doppler non plus, car elles sont les enfants de Charlotte, mais Charlotte a été mise au monde par Elisabeth dans un autre monde. On voit à la fin, que Peter Doppler c’est finalement mis en couple avec Bernadette Wöller. Dans cette saison trois on comprend que les personnages des deux mondes parallèles sont tout simplement guidés et manipulés par les voyageurs, afin de perpétuer ou boucler le cycle.

Pour conclure, je suis assez mitigé mais tout de même assez impressionné et satisfaite de cette dernière saison. Il n’y a nul doute que je n’ai pas tout saisi. Mais d’un autre côté, je trouve assez « facile » d’avoir pour conclusion pour chaque événement qui s’est déroulé dans les deux mondes :  » oui mais c’est un monde parallèle, c’est normal si on ne comprend pas tout ». J’aurais aimé qu’un épisode se déroule comme une journée-type dans le monde originel afin de mieux comprendre et savoir qui sont réellement les personnages qui existent pour de vraie et ce qu’ils font. Cependant, bien que je trouve que la fin a été un peu abrégée, tous les liens et nœuds restent plausibles et la série est très divertissante. Je vous la conseille, car l’histoire est assez touchante. Il est assez drôle de voir à quel point une même personne peut changer du tout au tout, rien qu’en ayant conscience de certains éléments du passé et du futur. Cela peut inconsciemment mener le spectateur à se mettre à la place des protagonistes. Parce que oui, il n’y a pas de véritable méchant dans Dark. Chacun cherche juste une solution. Ils veulent tous vivre ! Oui, mais vivre à quel prix ?

Note : 3 sur 5.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s