Critique de série : ÉLITE saison 3 – (partie 2)

Ce vendredi 13 mars, Netflix dévoilait enfin la saison tant attendu d’Élite, la série sensation espagnole, de ces deux dernières années. Durant huit épisodes, concentrés et centrés, sur un ou deux des personnages principaux en particulier ; Clara, Samuel et Guzman, Cayetana et Valerio, Lu, Ander, Rebeca, puis Nadia et Omar vont voir leurs sentiments et émotions être mit à rudes épreuves, dans le seul et unique but de nous révéler le mystère de cette saison trois : Qui a tué Polo ? 

Si vous n’avez pas encore regardé cette saison ou même cette série, je vous conseille d’aller la regarder avant de lire cet article qui contient beaucoup de spoilers et qui vous révélera aussi, ce qui est réellement arrivé à Polo. Il se trouve que j’ai beaucoup de choses à dire au sujet de cette saison ; De bonnes et de mauvaises. N’hésitez surtout pas à donner votre avis, sur les personnages, cette saison et la série Élite en général. Bonne lecture


Dans l’objectif d’être la plus concise et claire possible, je vais séparer mes critiques par groupe, en parlant, séparément du scénario, de l’évolution des personnages et de l’intrigue.


L’évolution des personnages : Dès le premier épisode, une chose m’a chagriné : Lucretia ne semble pas avoir la même voix. Personnellement, je regarde la série avec les voix françaises, qui je trouve, font un plutôt bon boulot de doublage. Quand les doubleurs sont bons, il ne faut pas hésité à le dire et pour le coup, c’est le cas avec Élite. Cependant, j’ignore si j’ai eu une hallucination auditive, mais durant tout le premier épisode la voix de Lù, qui est l’une des plus singulières et en plus de cela, celle que je préfère, ne m’est pas du tout apparu pareil. Dites moi, si vous aussi vous avez ressentis cette différence, je suis curieuse de le savoir.

Hormis ceci, j’ai trouvé l’évolution des personnages, fouillis et bancale. Je tiens à remercier Valerio, sans qui nous n’aurions pas su que les fêtes de fin d’année sont passées par là. J’ai eu l’impression d’avoir manqué une saison entre la deuxième et cette dernière. Il aurait fallu une saison deux et demi parce que, très clairement pour avoir vu la saison 2 assez récemment, les relations et la vie de certains personnages n’ont pas étés clôturés sur ces tons. Je parle notamment de la relation entre Nadia et Guzman. Ils se sont évité six épisodes sur huit, alors qu’à la fin de la saison 2, ils étaient plutôt proches. Et peut-on parler du fait que Nadia, tombe dans les bras d’un mec qu’elle connaît à peine ? J’ai trouvé que ça ne lui ressemblait pas. Ils ont essayés de nous faire croire que, c’est parce qu’il est lui aussi musulman, mais regardez bien Nadia dans les saison un et deux et vous verrez qu’en amour elle a toujours été très prudente. Particulièrement au début d’une rencontre. Je me permet de parler d’elle, comme si je la connaissais, car Nadia est un personnage qui à la chance (ou pas?), d’être assez facile à deviner. Au fil des épisodes de la première saison, elle s’est assez vite révélée être audacieuse, déterminé et appliquée et bien qu’elle le soit toujours dans la saison trois, j’ai été surprise de certaines de ces décisions.

Me concernant, mes trois personnages préférés de cette saison, sont : Guzman, et Polo (oui, oui, vous avez bien lu Polo ). J’ai également beaucoup aimé Clara et Ander. Mais je vous expliquerait pourquoi, un peu plus bas, je ne les considère pas personnellement, comment étant les personnages les plus marquants de cette saison. Et toi, quels sont tes personnages préférés ? N’hésite pas à laisser ton avis dans la section commentaire. 🙂

Lorsque je fais une critique de film, de série ou de quoi que ce soit d’autre, j’essaie le mieux possible de ne surtout pas oublier les saisons précédentes (si c’est une série), et encore moins d’éclipser, quelle personnalité à tel personnage depuis le début. Bien évidemment, les personnages sont susceptibles d’évoluer au fil des épisodes et des saisons, mais la première saison d’une série, équivaut généralement de saison de présentation. Et pour moi , Guzman et Polo sont ceux qui ont le mieux réussit à évoluer cette troisième saison, tout en ne déviant pas de la veine dans laquelle ils nous ont été présentés. J’espère être assez claire.

Je pense savoir faire la différence entre un personnage qui « débloque » dans la série et un personnage dont le scénario à été bâclé. Prenons comme exemple Gùzman, qui cette saison est resté sensiblement lui-même. Il y a eu néanmoins une scène avec Lù que j’ai trouvé bizarre. Dans cette scène, ce n’était pas eux qui étaient bizarres, mais leur dialogue. Il me semble que ça se passe dans l’épisode cinq, celui dans lequel Lù invite ces camarades à sa fête de la saint valentin et à un moment Gûzman lui dit demande de : se la fermer. Suite à quoi, Lù lui répond et la scène se termine assez rapidement. Mais si on est assez attentifs aux saisons précédentes, ces deux-là ne se détestent absolument pas. Ils n’ont pas l’habitude de se parler sur ce ton et encore moins sans raisons apparentes. En plus, dix minutes plus tard, dans ce même épisode, ils se reparlaient comme s’ils étaient les meilleurs amis du monde. Je ne sais pas pour vous, mais cela m’a interpellé.

Dans la saison 3, Guzman aide beaucoup (implicitement) les autres personnages à faire le pas suivant. Lors des deux saisons précédentes, c’était principalement Samuel qui menait la cadence. Et part mener la cadence, je veux dire que, s’il n’avait pas été aussi borné et déterminé, cette série ce serait très certainement terminé à la saison 1 épisode 3. Et une série de trois épisodes, c’est pas trop le top, on est d’accord. Hors, durant ces huit épisodes, Guzman est le point central qui maintient la série sur une bonne ligné. 

Je vous rappel, que cette série à pour principale problématique : Marina ! Ou du moins, son meurtre. Elle n’est plus là, mais quelqu’un l’a bel et bien tué. Et ce quelqu’un, c’est Polo ! Et Polo, eh bien… il a réussit à éviter la prison. Il y a beaucoup d’agitation et d’histoires qui n’ont rien à voir avec ce point principal. Mais le tendon vital de cette série, reste le meurtre non puni de Marina ! 

Concernant . La vérité est qu’il y à tout de même une chose qui m’a un peu agacée cette saison. Dites moi dans les commentaires, si vous regardez cette série en VO, en anglais ou en français. Car en français, Lù n’a pratiquement pas arrêté de nous sortir des phrases semi-punchline en anglais. Elle le faisait déjà au tout début de la série, mais pas autant. J’ai trouvé que ça l’a rendait parfois plus irritante, qu’autre chose. Alors que Lù à l’une des personnalités les plus fortes et les plus difficiles à porter de la série. Elle n’avait pas besoin d’avoir ce trait de caractère encore plus accentué.

En tout cas, ça, mit de côté, je l’ai trouvé géniale. Encore plus forte, avec encore plus de relief et elle aussi, c’est un personnage qui est fidèle à elle-même. L’évolution de sa relation avec Nadia est selon moi une suite logique. Elles ont toujours entretenu une relation basé sur la rivalité, tout en s’appréciant mais de très loin. Je trouve que cette amitié nouvelle, leurs vont bien. 

Polo ! Je ne vais pas tourner autour du pot mais, son évolution et son scénario sont géniaux. Vous save, pour moi, le fait qu’un personnage soit un assassin, ne me fait pas pour autant le détester et cela fait encore moins de lui un mauvais personnage dans une série. De plus, l’histoire du mec qui perd ses moyens et qui tue quelqu’un dans un excès de colère, ça à déjà été vu et re-vu. Mais, lors de cette saison, il a été plus qu’un coupable qui cherche à éviter sa sentence. Il est passé par toutes les émotions. Et don’t hate me (aha, je fais ma Lu), j’ai aimé le voir sourire de nouveau. Vraiment, je ne dirais pas que ce qui lui est arrivé ne devait pas arriver (car oui il est vraiment mort), mais cela m’a tout de même touché, car il était sur le point de se repentir en allant se dénoncer. Mais c’était un risque. À vrai dire, c’était même la suite logique. Entre Samuel qui veux h/72 lui foutre un pain, Guzman qui cherche à le faire avouer par tous les moyens et tous les autres qui ne le supportent que difficilement, que pouvait-il lui arrivé d’autre ? S’il s’était enfui, la série n’aurait pas eu de sens à mon goût (à part si les scénaristes l’auraient fait atterrir dans un lycée avec Christian). En tout cas, dans cette saison, il a été plus courageux et ça lui a donné plus de relief. 


© Copyright Netflix

Clara et Ander. Pourquoi je ne les ai pas mis au premier rang de mes personnages préférés de cette saison ? Tout simplement parce que, par rapport à la série et sa problématique (oui, je suis chiante), seules leurs vies personnelles ont étés mise en avant. Carla, est un personnage excellent, ceci est indéniable et j’ai trouvé son évolution logique. Cette progression du personnage à je pense été, considérer pour surtout nous montrer, à nous téléspectateurs, les différentes facettes sur lesquelles la marquisette peut surfer. J’aurais apprécié l’entendre dire « non » à son père. Mais, elle était visiblement exténuée de toute cette histoire, ce qui est compréhensible. Sa relation avec Yeray nous a permis de voir à quel point, elle pense aux autres avant de penser à elle. Vue de l’extérieur, Carla est une jeune fille qui paraît très sèche. Mais au fil des dilemmes qui se montre face à elle, elle se révèle être également une jeune femme juste, sensible et futée. Car Carla aurait parfaitement pu remballer Yeray. Mais les scénaristes ont choisi de la rendre plus fragile et vulnérable. Ce qui n’est pas une mauvaise idée en soit. J’ai aussi apprécié le fait qu’elle décide de partir à la fin.

Ander ! Ils se sont enfin décidés à lui donner de la consistance. Hormis sa maladie, je trouve qu’on le découvre mieux sous beaucoup de points. Plus sensible, plus hésitant, il a eu des réactions qui m’ont surprises, dans le bon sens du terme. Comme la façon dont il décide de se séparer (pour la 108e fois) d’Omar. Ander, a été The révélation, de cette saison. D’ailleurs, je pensais qu’ils lui auraient donné comme maladie, le sida (comme Marina). Ca n’aurait pas été une mauvaise option. Car ça aurait fait écho à la défunte et peut-être que les scènes à l’écran avec Guzman et leurs scripts, auraient eu une autre dimension, tout aussi intéressantes. Mais, ce qu’ils en ont fait est très bien aussi.

Le scénario : En toute sincérité, c’est un petit échec pour moi. Cette saison va dans tous les sens et pas toujours les bons. Je ne sais pas si les scénaristes ont été remplacés, mais j’ai senti un léger décalage non-négligeable par rapport aux saisons précédentes. 

LES FAILS :

  • Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les personnages principaux n’échangent pratiquement JAMAIS avec les autres élèves. Alors oui, il y a eu la scène durant laquelle Valerio, à vendu de la drogue à l’école, mais avez vous entendu la voix d’un seul de ces étudiants ? Néanmoins, à croire que les scénaristes m’entendaient penser, dans l’avant-dernier épisode, si je ne me trompe pas, Polo demande à une élève si elle à vu Valerio et cette dernière lui à répondu d’une simple phrase.
  • Omar. Juste Omar. Il est passé de mec inexistant à Bitchy insupportable. Une scène en particulier, qui m’a agacé au plus haut point. C’est celle durant laquelle il vient « s’excuser » auprès de Nadia, du fait que Malik (le copain de Nadia) l’a trompé avec lui. Non, mais Oh ? Non seulement, il ne s’excuse pas vraiment, mais en plus de ça, il retourne la situation contre Nadia, en ayant LE CULOT et L’AUDACE de lui dire que elle aussi, elle n’a pas toujours été honnête. Thank you, Next, Omar !
  • Valerio, mon chouchou. Les scénaristes, ne t’ont pas donné assez de matière cette fois-ci. Pour moi, le triangle amoureux entre Polo, Cayetana et lui, l’a pas mal éteint. On a découvert une autre facette de lui, mais il y a moyen de faire tellement, mais tellement plus avec ce personnage. Un peu déçu.
  • Cayetana et Rebeca, m’ont un peu surprise cette saison. Cayetana, je l’ai bien apprécié. Je l’ai trouvé plus intéressante. Néanmoins, qu’elle refuse la bourse que les mères de Polo lui ont proposé, m’a étonné d’elle. Par contre, le bouchon Rebeca x Samuel a été poussé trop loin à mon goût. Je peux comprendre qu’on est voulu lui donné le rôle d’une fille rebelle, pas si rebelle que ça, mais là, c’était beaucoup trop pour moi. Rebeca est une fille qui s’oublie beaucoup. Et c’est dommage. Par contre, la façon dont elle l’a piégé, était assez cool je dois dire.
  • En parlant de Samuel. Lui, il est resté fidèle à lui-même. Je n’ai pas de nouvelles critiques majeur à faire à son sujet. La seule chose qui m’a un peu dérangé, c’est la façon dont ils ont « viré » sa mère de la saison. Ca se voyait trop, que cette décision venait plus des scénaristes, que de Samuel en lui-même. Et justement, on comprend pourquoi après.

© copyright Netflix


Et dans tout ça. Qu’apportent les nouveaux personnages ? Bon, je vais êtes sévère, mais ils n’apportent pas grand chose, malheureusement. Malik, à principalement servit d’élément perturbateur à la relation Omar/Ander et de ralentisseur à celle de Nadia et Guzman. Après, le personnage en lui-même n’est pas mauvais. Je l’ai même trouvé plutôt bon. Il est égoïste et malin. Il aurait facilement pu avoir sa place dès le début de la série. Quant à Yeray, c’est triste à dire mais, une fois la saison finie, on l’oublie vite. Ca a été mon cas en tout cas. Et pourtant, c’est un personnage au passé intéressant. Certes, il est lourd parfois, mais dans la série, si je ne me trompe pas il a 17 ans à peine. Malheureusement, cela a été une mauvaise idée pour lui (en tant que nouveau personnage) d’apparaître pour la première fois aux côtés de Carla. Pour le scénario, je comprends totalement ce choix. Mais Carla est un personnage fort, que l’on connaît depuis le début. Et lui, malgré sa personnalité plutôt agréable et logique du début à la fin, il se fait manger à l’écran par la marquisette. Dommage pour lui. À voir, ce que ces deux-là nous réservent pour la suite.


L’intrigue : La première fois, après avoir vu le trailer, je pensais que soit Valerio ou Omar était le coupable du meurtre de Polo. J’avais également pensé au fait que Polo ait commit un suicide. J’ai soupçonné Valerio, parce que dans la bande-annonce, il paraissait partir plus en vrille. Et Omar, parce que je me suis dit que le meurtre de Polo, serait la façon qu’auront les scénaristes de lui donner plus de scènes et peaufiner son caractère/personnage. Après quelques épisodes, j’ai vite changé d’avis. Et finalement je suis resté sur mon avis que, soit il s’est effectivement suicidé, soit l’un des personnages principaux ou secondaires l’a tué et qu’ils ont tous décidés de couvrir le meurtrier. Je n’aurais pas misé sur Lù comme meurtrière et pourtant, ça lui va bien (lol).

Les points positifs de cette fin de série, sont que Guzman a pardonné à Polo (j’ai versé une larme). Les personnages ont pu tous plus ou moins, se mettre à la place de Polo, avec ce meurtre involontaire commit par Lucretia. Car Polo à lui aussi tué Marina lors d’un excès de colère. Et lorsqu’ils se mettent à tous toucher le tesson de la bouteille, pour y déposer leurs empruntes. Ca m’a fait quelque chose. Car d’un côté, j’ai trouvé ça très beau, qu’ils se mettent tous en danger de cette façon pour protéger leur amie et de l’autre, ça m’a rappelé que seul deux d’entre eux ont été capables de faire pareil pour Polo avec Marina. Mais c’est plus ou moins compréhensible, car lui, avait décidé de mentir. De plus, la réaction de ses camarades, faisait écho à ce que Polo venait de dire à Lucrécia. C’est-à-dire que personne ne l’aime. Eh bien, cette scène à prouvé l’inverse.

Pour ma part, je soupçonne Polo, d’avoir poussé à bout Lù, dans le but qu’elle le blesse gravement avec le tesson de la bouteille de champagne. Je pense qu’après que Guzman lui ait dit qu’il ne lui pardonnerait jamais le meurtre de Marina, il a été anéanti et n’était pas dans son état normal. La relation Guzman/Polo est une relation très forte, et qui je trouve, à été excellemment bien développé.

NÉANMOINS, un ÉNORME fail s’est glissé durant la scène finale. Et je me demande si je suis la seule à l’avoir remarqué. Lù l’a effectivement bien poignardé, nul doute la-dessus. Et je pense que, même sans sa chute, il serait tout de même décédé. MAIS, avez-vous vu de quelle façon il a traversé la vitre ? Une fille, qui se trouvait dans la discothèque l’a malencontreusement bousculé. Eh oui, eh oui. Vous voulez me faire croire qu’après avoir fait chuté Polo devant des dizaines d’yeux, aucune des personnes présentes et aucun des personnages principaux présent (Guzman en particulier), ne s’est dit qu’accuser cette fille serait LA solution ? Et de ce fait, faire de cette même fille, un nouveau personnage, qui cherche à sauver sa peau ou bien, décide d’avouer, mais révèle qu’il était déjà blessé quand elle l’a bousculé, quelque chose du style. Polo s’est littéralement cogné à elle. Je vous propose d’allé regarder cette scène finale de nouveau. Vous verrez ou je veux en venir. Elle ne peut pas dire qu’elle ne l’a pas senti. Comment les scénaristes ont pu laisser passer quelque chose d’aussi gros ? Car d’elle-même, elle ne s’est pas dit qu’elle est tout de même coupable de la chute mortelle d’un jeune garçon ? C’est quelque peu grotesque.

Rien que pour cela, cette fin me laisse un léger gout d’inachevé. Il aurait mieux valu que Polo trébuche de lui-même.


En conclusion : Mon avis sur cette dernière saison est assez mitigé. Ma préféré reste la deuxième. Au vu de la fin, j’ignore si tous les personnages principaux seront présents pour la saison suivante (s’il y en a une). Mais faire rentrer de nouveaux personnages, apportera à coup sûr, une dimension très différente à Élite. Curieuse de voir la suite !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s