Critique de film : LE DIABLE TOUT LE TEMPS (sans spoilers)

« Avez-vous déjà essayé de comprendre pourquoi certaines personnes se laissent plus facilement tenter par le diable que d’autres ? Parce que moi non. Je n’ai pas eu le temps de me poser cette question, car, disons que tout mon entourage a été contaminé par cette bête démoniaque. A croire que Knockemstiff en Ohio était son antre. Dû à ces évènements, je me suis naturellement fait à l’idée que moi aussi j’aurais tôt ou tard à faire surgir cette part de moi.

J’sais pas s’il y de bonnes raisons à agir comme un monstre. Tout c’que je sais c’est qu’il y a un bon paquet de salopard de bons à rien ici-bas. Et que si tu ne les bouffes pas en premier, ils ne vont pas se gêner pour le faire. C’est la loi de la jungle… ou plutôt celle des hommes, ou serait-ce celle du démon ? Qu’importe ! Dans tous les cas, je ne me laisserais pas faire ! »

  • texte écrit sous la perspective de Arvin




The devil all the time


Le diable tout le temps, est une adaptation cinématographique par Antonio Campos, du livre éponyme de Donald Ray Pollock, auteur à succès américain. En ce qui me concerne je n’ai pas lu le livre en question. Mais au vu de ce que ce film à été capable de me transmettre, les pages de monsieur Pollock me tente vraiment beaucoup actuellement. La tension du film se fait sentir dès le début, grâce (ou à cause) de cette musique typique des thrillers saugrenu (dans le bon sens du terme), américains.

Est-ce que le casting à priori de rêve de ce film, lui retire en efficacité ? Je sais, ma question peut paraître bizarre mais je m’explique. Souvent, quand on voit un(e) acteur/actrice ayant déjà fait ses preuves, se retrouver à l’affiche d’un nouveau film, le spectateur peut parfois en déduire de façon consciente ou /et inconsciente que le film sera surement très bon et que l’acteur ou l’actrice sera sans aucun doute excellent(e).

Ce n’est pas le cas de ce film. Les acteurs ne prennent pas le pas sur leurs personnages respectifs. Et oui, c’est bien un casting de premier choix que nous avons là, messieurs mesdames

. © Copyright Glen Wilson/Netflix


Commençons par le commencement

Dès le début du film, nous sommes plongés dans une ambiance particulière. On suppose que ça va finir mais mal, mais on ignore comment et surtout pourquoi. J’apprécie beaucoup l’ajout d’un narrateur. Selon moi, ajouter un narrateur à un thriller le rend plus accessible, car le spectateur n’est pas directement plongé dans la tête et les pensées des protagonistes. Pour faire simple, ça rend le film moins dramatique. Et pourtant, Le diable tout le temps est bien un film dramatique (dans son scénario) et ce principalement à cause de ses personnages complètement en roue libre.

Ce film aborde, la religion, le sexe, l’amour, la mort, les meurtres, les traumatismes, la guerre, l’abus de pouvoir, la vengeance, les maladies et ça sans jamais en parler. Je veux dire par là, qu’Antonio Campos, à la fois scénariste et réalisateur, n’a pas eu la pupille cinématographique moralisatrice. J’ignore si c’est une adaptation fiable du livre de Donald Ray Pollock, mais cette ambiance à la fois pathétique, triste et anxiogène a été exploitée tout du long à merveille !

TOP 3 ACTEURS



Note : 4.5 sur 5.

Gros coup de cœur pour cette actrice que je découvre à peine. J’avais déjà vu Riley joué dans L’oiseau-tempête, film trouvable sur netflix (plutôt pas mal) et je l’avais à ce moment-là trouvé assez bonne. Mais disons qu’elle a été un véritable coup de cœur dans LDTLT. Elle est géniale dans son rôle, très crédible, très froide et très triste. Je trouve que ce genre de personnage lui sied très bien.

RILEY KEOUGH
aka Sandy Henderson

Note : 4 sur 5.

Comment le dire sans m’attirer les foudres de qui que ce soit, mais Tom Hollande n’est pas un acteur que j’apprécie particulièrement. Il n’est pas mon spider-man favori (il fallait que ça sorte) et je ne le trouve pas particulièrement mémorable. Et pourtant dans ce film, il était vraiment bon. Je le préfère dans ce genre de rôle, un peu plus « adulte » et dans lequel son personnage n’a pas de masque. Ce rôle lui va très bien et je pense qu’une grande carrière s’annonce à lui. Pour moi il a été la révélation.

TOM HOLLANDE
aka Arvin Russell

Note : 5 sur 5.

Harry Melling, m’a littéralement scotchée ! Son personnage est très certainement l’un des plus difficiles à jouer et il s’est débrouillé comme un chef. La scène dans la forêt m’a particulièrement marqué. Il était totalement habité (c’est le cas de le dire) et il m’a fait un peu flippé aussi, je l’avoue. Son jeu était d’une justesse inouïe. Et pour le personnage de Roy Laferty, c’est exactement ce qu’il fallait. Fantastique ! Fantastique !

HARRY MELLING
aka Roy Laferty

Et ce titre ! Un titre fort et dérangeant, mais qui une fois le film vu et digéré, prend tout son sens. Excusez-moi, je manque à tous mes devoirs… mais de quoi parle ce film ? Tout ce que je peux vous dire sans spoiler, c’est que des destins se croisent (pour le pire), des relations se créent (pour le pire) et qu’entre tout ça, des personnes tentent de s’en sortir indemne (sans trop jamais y arriver). Mais le plus « drôle » dans tout ça, c’est qu’un combat invisible se joue tout du long dans le film. Un combat entre le bien est le mal. Mais comment s’en tirer quand le bien est paradoxalement attiré par le mal ? Est-ce que le bien n’existe pas ? Est-ce que cela fait partie de la nature des gens bien, d’essayer de rendre le mal un peu moins mauvais ? Oui, mais comment faire quand le diable est persuadé d’avoir raison ?

© Copyright Glen Wilson/Netflix

A VOIR

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup apprécié mon visionnage. Mais si vous cherchez un film avec une morale ou un twist final du feu de Dieu il faudra repasser. Car la surprise du film ne se cache pas à la fin, mais tout au long des plus de deux heures. Si je devais le résumer, je dirais qu’il se prête bien à la célèbre phrase « si j’avais su« . N’hésitez pas à le regarder et à me donner vos avis en commentaire. Je suis curieuse de savoir ce que vous en avez pensé.



Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s