4 CHOSES À ANTICIPER APRÉS LE CORONAVIRUS

Ça Y EST ? C’EST ENFIN FINI TOUT ÇA ?!

Je ne sais pas si tu as déjà entendu parlé de ce truc qui répond au doux nom angoissant et anxiogène de Coronavirus, aka Covid-19 ? Si non, tant mieux pour toi, cela veut dire que tu es né après 2050 (je suppose) ou qu’après que les premiers hommes aient anéanti la terre, vous avez réussi à repartir sur de bonnes bases et internet existe toujours ou de nouveau.

Non plus sérieusement, nous sommes en mi-aout 2021 et cela fera dans quelques mois, deux ans que le covid (je suis une thug, je n’ai pas dit la) nous gâche la vie. Des milliers et des milliers de personnes sont malheureusement décédés des causes des symptômes de ce virus ; des boutiques, des restaurants, des entreprises, des business ont dû fermer à cause des conséquences des décisions prit afin de limiter la propagation de ce coronavirus ; et des millions d’étudiants et de jeunes travailleurs sont encore actuellement dans le flou total en ce qui concerne leurs avenirs et leurs présents.

Depuis un peu plus d’un an et demi à peu près, nous marchons tels des funambules sur les câbles de nos vies qui ne semblent même plus vraiment nous appartenir. Où tout cela nous mènera ? Je n’en ai malheureusement aucune idée. De là où je suis, je vois toujours le monde avancer, le soleil se lever, mais j’ai cette sensation bizarre qui me colle à peau : celle que plus rien ne sera jamais vraiment pareil. Pas uniquement sur le plan visible, mais surtout sur le plan invisible. Sur ce qui se passe là-haut, dans nos têtes. Comme beaucoup d’entre-vous j’ai également mon avis sur le vaccin, le nombre de doses et les décisions que prend, accompagné de ses collègues et ministres, le président de la République française. Mais nous ne sommes pas là aujourd’hui pour parler de ça. Ou plutôt, pas de ce que je pense, mais de ce que j’anticipe, combiné à ce que toi, tu veux !

Imprevisibilité, saturation, pénurie et demande !

Voilà les quatre mots que je voudrais que vous reteniez à partir d’aujourd’hui, car ce sont ceux qui vont pendant encore très longtemps bouleverser nos vies. Oui ! Ils ont toujours été présents dans notre quotidien, mais leurs pouvoirs vont se décupler de plus en plus chaque jour. Je ne suis pas une spécialiste, une sociologue ou une psychologue du comportement, mais je me connais assez bien et je connais plutôt bien les autres et il suffit de ça pour anticiper les gestes de toute une nation ou au minimum de son entourage et cela suffit pour aller de l’avant.

Tant de choses que l’on ignore encore que le covid-19 a bouleversé et dont on s’en rendra compte dans cinq ou dix ans. Et toi ? Comment penses-tu ? As-tu mis en pause tes projets ? Tous ces évènements ton permis de mieux travailler ou de moins bien travailler ? Est-ce que tu dois revoir ta stratégie ou est-elle toujours opérationnelle ? As-tu changé ? Que veux-tu de nouveau ? Peut-être que dix mille autres personnes veulent et ont pensé à la même chose, comment vas-tu te démarquer ?

Pour le coup, j’ignore si les gens seront plus désinvoltes ou plus protecteurs en ce qui concerne leur vie et leurs façons de la vivre. C’est vrai, comment se comporter quand la mort, l’angoisse et l’excès en tout genre est partout, sur toutes les chaines de télévision ? C’est compatible d’être protecteur et de profiter au maximum de sa vie ? Où se trouve la limite ?

Des métiers sont morts et ne reverront peut-être jamais plus le jour. Le coronavirus a créé des nouvelles habitudes et en a stoppé d’autres, nous a fait découvrir de nouvelles choses et nous à certainement aussi fait en oublier d’autres. Peut-être serons nous plus méfiant les uns vis-à-vis des autres, peut-être que cette fois-ci le covid-19 a été plus efficace que les résolutions du nouvel an concernant cette santé qu’on a tous voulu à un moment donné ou un autre reprendre en main. Mais vous savez moi ce qui m’angoisse ? Qu’on oublie ce qu’on a vécu. Certes, tous ceci était et est toujours violent et on a tous vécu la chose de façon différente, mais nul doute que dans l’euphorie d’un retour à la normale, tous les esprits et corps qui, il n’y avait encore pas si longtemps étaient tous confinés, décident d’envoyer valser toute bienséance et norme sociale actuelle, afin de se laisser guider par leurs instincts et leur liberté trop longtemps resté emprisonnés.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s