15 (TRÉS!) BONNES SÉRIES À VOIR !

Comment se fait-il que je ne vous ai jamais parlé de ces séries ? Elles sont peut-être pas toutes très populaires, mais elles valent toutes le coup d’être visionné.

Freud est un très bon thriller. Les personnages sont intrigants, et l’histoire est vraiment passionnante. Il s’y passe des choses magiques, des choses laides et des choses effrayantes. La réalisation réussit à nous garder en haleine jusqu’à la toute fin. Sans hésitation, c’est une série qui vaut vraiment le détour.

Devious Maids, est une série qui méritait d’avoir sa chance. Elle est vraiment bien ! Il y a plusieurs intrigues, les méchants ne sont pas toujours les plus évidents et de même pour les gentils. Bien sûr, ça a des airs de Desperate Housewives, puisqu’une partie des producteurs l’ont produit, mais il ne s’agit pas d’une pâle copie.

F is for Family est une série déprimante, vulgaire, mais drôle ! Je me suis malgré moi attaché aux personnages. Les membres de la famille Murphy tentent tant bien que mal de s’en sortir sur tous les plans de leur vie. Et ce n’est pas non sans difficultés, qu’on les voit petit à petit grandir ensemble et dans ce quartier si spécial.


Cela fait déjà plusieurs mois, voire plus d’un an que j’ai fini cette série, mais je m’en souviens comme si c’était hier. C’est une très belle histoire d’amitié, de passion et de courage que Carole & Tuesday nous enseigne. Le pilier central de cette série, c’est la musique, d’ailleurs les chansons qu’elles interprètent sont vraiment belles et entrainantes. Il y en a une que j’aime tout particulièrement, elle s’appelle : Lay it All On Me.

C’est mon cousin qui m’a parlé de cet anime et il a visé juste ! Même si pour être honnête, je l’avais déjà commencé avant qu’il ne m’en parle, mais comme je n’avais pas été convaincu par le 1er épisode, je m’étais arrêté là. Au final, je me suis laissé porter et je peux vous affirmer que Great Pretender est super cool ! Et cette fin !!!! On en parle ? Hâte de voir la suite !

J’ai eu un coup de cœur pour cet anime qui est à peu près dans le même style que Baki. Je vous promets que dans la vraie vie je ne suis pas une fille violente, mais les mangas et séries animé de combat, c’est ce que je préfère. Et je suis profondément attristée de dire aux fans que la prochaine saison de Kengan Ashura ne paraîtra pas avant la fin de 2023 sur Netflix (I wanna die, help !).


Bon ! Ici, je m’attaque à une corde sensible. Je n’avais jamais réellement réalisé à quel point j’aime cette série. Il se dégage de Cold Case : Affaires Classées quelque chose d’à la fois surnaturelle et amère.

Tout d’abord, elle possède l’une des meilleures musiques de générique qui soient, ensuite les réalisateurs et les scénaristes réussissent toujours à provoquer chez moi un bouleversement émotionnel, et ce, pour presque tous les épisodes. Cette série est tellement bien réalisée !

Une série pas trop populaire en France j’ai l’impression, et pourtant elle est de très bonne qualité.

Neo Yokio, c’est drôle, un peu satirique, les graphismes et les personnages sont visuellement très beaux. L’histoire est sympa et on passe un très bon moment, lors du visionnage. C’est vraiment une série à la fois détente et distrayante. Il y a des questionnements existentiels cachés ici et là, mais rien de lourd ou de trop flagrant.

J’ai bien l’impression que les internautes commencent de plus en plus à comprendre la nécessité de regarder Mind Hunter.

Ceux, et celles qui aiment regarder des enquêtes criminelles sur les tueurs en série, cette série a été faite tout spécialement pour vous ! Les acteurs sont fantastiques, l’ambiance qui s’y dégage juste ce qu’il faut d’angoisse, de peur, de suspense et de légèreté. Une petite, non une grosse pépite.


La saison 2 sera enfin disponible sur Netflix dès le 20 avril, alors il me fallait vous parler de la 1ere saison qui était loin de ce à quoi je m’attendais. Non, à vrai dire je ne m’attendais à rien, j’ai commencé Russian Doll par « hasard » si je peux dire. Et même si ça traite d’un sujet qui a déjà été mainte et mainte fois exploitée (ndlr : le temps qui remonte) dans de nombreux films et de nombreuses séries, cela dit là, c’est différent, rafraîchissant et assez cocasse.

Scream fut une très bonne surprise pour moi. À ne pas confondre avec Scream Queens (que j’ai également beaucoup apprécié). Scream est sans équivoque inspirée, voire même en relation avec la fameuse saga que vous connaissez tous et toutes.

Dans cette série dérivée, tout ce qui fait le cliché du bon vieux film d’horreur est présent. Mais attention ! Ce n’est en rien une mauvaise critique.

Terror in Resonance, c’est une histoire où les protagonistes sont également les antagonistes. Je n’en dirai pas plus. C’est une série assez sombre, même si le sujet (plus que sérieux) est présenté avec un certain détachement. Toutefois, elle fait réfléchir ! Et les personnages sont curieusement différents de ceux qu’on a l’habitude de voir. Ça rend le tout encore plus… spécial.


Tout les prédestinait à une vie chaotique et vous savez quoi ? C’est exactement ce qui va se passer. The End of the F***ing World c’est l’histoire de deux adolescents singuliers et qui par un heureux(?) hasard vont réussir à s’apprivoiser et se comprendre l’un l’autre, non sans accrocs et drames. C’est étrange, satirique, émouvant, poilant et vraiment bien réalisé. De plus, Alex Lawther est un acteur que j’apprécie très beaucoup !

Cette série est actuellement très populaire. Donc vous n’avez très certainement pas eu besoin de cet article pour la commencer, voire même la finir. Mais pour les plus réfractaires : Inventing Anna est très sympa à regarder. Cela dit, à mon avis cette série ne devient que réellement palpitante, qu’à partir du quatrième épisode. Anna est une jeune femme très énigmatique ; À la fois dangereusement inoffensive et innocemment sournoise. Nul doute, que vous serez happé par son évolution au fil des épisodes.

Le piano dans la forêt est une œuvre d’art d’une farouche douceur. C’est beau, émouvant, motivant et tellement paisible de se laisser porter par les aventures des personnages et surtout par celles du personnage principal qu’est Kai. Ici aussi, la musique est au centre de l’univers. Et tout comme les quatre saisons de Vivaldi, rien n’est linéaire. Les personnages font face à des déceptions, des choix cruciaux et des rencontres fortuites qui mine de rien, vont finir par se révéler capitales !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s