LE BONHEUR EST-IL UNE ARNAQUE ? (+ je suis de retour)

La réponse est : Acceptez-vous de vous faire arnaquer ou pas ? Les sentiments et les émotions sont les seules choses de la vie qui ne mentent pas. On peut se mentir à soi-même, mais elles sont ce qu’elles sont et provoquent réellement ce qu’elles provoquent en nous. On peut vous vendre le bonheur sous une certaine forme, vous faire miroiter quelque chose alors que le bonheur ne s’achète pas, il s’engendre. C’est nous qui choisissons de lui donner la forme que nous désirons qu’il ait. Certes, il est volatil, fragile et susceptible dans ses mauvais jours, mais quand on l’éduque bien, il sait aussi se montrer bienveillant, opulent et flexible.

Vous allez bien ? Cela fait des mois que je ne vous ai pas écrit quelques mots. Trois mois plus précisément. Il se trouve que durant ces dernières semaines, bizarrement, je n’avais rien à dire ; Ou plutôt, j’avais perdu momentanément mon don d’expression. Je ne sais pas quelle explication est la plus juste… Peut-être les deux à la fois. Néanmoins, je ne me sentais plus apte à écrire et partager quoi que ce soit. Tout va bien maintenant, et tout allait bien quand ma pause a débuté. D’ailleurs, je n’avais pas du tout conscience d’en prendre une. Car à cette période, les chiffres de Bakirah connaissaient un accroissement réel et constant. J’étais sur une pente ascendante. Donc pourquoi tout arrêter brusquement ? Je l’ignore à moitié. Ce silence n’était pas prémédité. Je pense que j’étais lassé d’écrire des articles, mais vous savez quoi ? Je ne suis même pas certaine que ce soit véritablement la raison. Qu’importe, je suis là maintenant.

J’avais plusieurs idées d’articles pour mon retour. Surtout qu’il ne s’agit pas de n’importe quel retour. Car oui, cet article est mon 100ème. 100 déjà ! Wow ! Voilà trois ans que j’écris et publie sur wordpress. Et grâce à ce blog, j’ai pu toucher au bonheur. Le bonheur, de passer la barre des 10.000 visites (bientôt 15k), le bonheur d’être lu dans plus de 60 pays, le bonheur de dépasser plus de 1.100 visites en une journée (c’est mon record personnel à ce jour), et surtout le bonheur de me surpasser dans ce marathon qu’est l’écriture.

Ce nouveau départ, me permet d’affirmer sans sourciller que l’assiduité est un muscle qui nécessite des entraînements de haut niveau, si l’on veut aller très loin. À vrai dire, tout est un muscle chez nous les êtres vivants et ralentir, c’est prendre le risque de perdre les pédales. Bien sûr, il nous faut des moments où on lève le pied, mais il ne faut pas que ces moments durent plus longtemps que les actions en elles-mêmes ; Sinon, le break ne devient pas la récompense d’un travail bien fait, mais l’anticipation d’un exploit non accompli.

Choisir d’être heureux et ce même dans les moments les plus difficiles, c’est choisir sa toxine, son remède contre la kryptonite qu’est l’absurdité de la vie. Nous n’avons pas d’autre choix que de prendre des décisions !

La vie est une succession de choix. Qu’ils soient conscients ou inconscients, volontaires ou involontaires, qu’on ait pris les bons ou les moins bons, on est là où l’on est en partie grâce à nous-même et aux événements de la vie que l’on ne peut contrôler. Et on est aussi là à cause des choses dont on a réalisé trop tard leur importance et le pouvoir que l’on aurait pu exercer dessus depuis le « début ». Il n’est pas facile de déterminer avec précision le commencement d’une chose. Il est également compliqué de changer certaines habitudes dès l’instant où l’on prend conscience qu’elles nous sont nuisibles. Cela dit, quand on réalise que l’on ne fait pas les choses comme il aurait été préférable qu’on les fasse pour notre bien et pour nos objectifs de vie, on réalise alors (enfin ?) notre inconscience et/ou notre ignorance, non pas sans ressentir une pointe de honte et d’humiliation intime. Car de cette prise de conscience découlent très souvent les remémorations de (presque) tous les événements où l’on a mal fait… ou plutôt mal décidé.

Pour conclure, je vous dirais que l’on ne se fait arnaquer que des choses dont on ignore la valeur. Le reste n’est que détail. Faisons le bon choix !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s