J’AI REGARDÉ CES FILMS : BLACK PHONE, UNE VIE OU L’AUTRE, SPIDER-MAN (NEW GENERATION), LE MONSTRE DES MERS…

Cela fait des mois que je ne vous ai pas publié de « J’ai regardé« . Et pour cause, je faisais une pause. Mais en tant que bonne cinéphile et bloggeuse (du moins, je l’espère), je n’ai pas oublié de noter chaque film et série que j’ai visionné, et il y en a pas mal, dont ces 19 films (y compris une saga) ci-dessous. Une deuxième partie regroupant les autres films que j’ai regardé récemment arrive très bientôt ! Je vous parlerai également dans d’autres prochains articles des quelques séries que j’ai bien apprécié, dont une adaptation sur un sérial killer qui ne cesse de faire parler d’elle depuis le mois de septembre. Pour cet article-ci en particulier, je vous prépare quelque chose de très différent, mais qui je suis sûr vous plaira. En tout cas, moi, j’ai trop trop hâte !

Bon ! Revenons à nos moutons. J’ai regardé quoi ces 4 derniers mois ? (partie 1)

Buzz l’éclair, est un film d’animation qui faisait déjà parler de lui avant sa sortie dans les salles obscures, et pas qu’en bien. Je vais éviter de revenir sur cette polémique et directement vous donner mon avis sur ce film. J’ai plus qu’aimé cette adaptation de l’histoire de Buzz. J’ai trouvé le synopsis très mature, mais pas pour autant trop sérieux. Les scénaristes ont su trancher la poire en deux pour faire en sorte que ce film d’animation plaise aux enfants et aux grands enfants. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un film excellemment bien raconté. Le seul défaut pour moi réside dans l’incorporation de la bande des trois, que doit se coltiner Buzz durant plus de la moitié du film. Leur maladresse a beaucoup trop été poussée à l’extrême, et cela rendait certains dialogues difficilement supportables. Mis à part eux, j’ai apprécié tous les personnages. Notamment celui de Buzz que l’on voit prendre en maturité en 1h30 de projection. Et Sox ! Ce chat est ADORABLE ! Je le veux en peluche.

Note : 4 sur 5.

Je n’ai pas vu les Mignons 1, mais ayant déjà vu les trois films Moi, moche et méchant, je me suis dit que je ne risquais rien à voir le 2 sans avoir visionné le 1 d’abord. Et c’était sympa. Gru est un personnage très attachant, peut-être même plus que les mignons eux-mêmes. Parfois, leurs âneries m’irritaient quelque peu, car comme pour certains personnages du film Buzz, je trouvais que c’était trop. Mais ça reste un film correct. Après tout, je ne suis pas la cible, donc c’est peut-être pour cela que je n’ai pas totalement adhéré. Cela dit, ce film à des points positifs et je commencerais par dire que les couleurs sont belles et que les dessins sont tout aussi agréables à la vue. C’est vraiment un long-métrage animé qui agrippe l’œil. Il y a pas mal d’action et l’histoire n’est pas plate du tout. Les personnages principaux (ndlr : gru et les minions) évoluent de façon touchante au fur et à mesure que l’histoire se déroule.

Pour résumer, j’ai apprécié ma séance, mais sans plus.

Note : 2.5 sur 5.

Ceux qui sont proches de moi savent, à quel point je suis admirative du travail de Michel Ocelot. C’est un artiste, un dessinateur et un scénariste que j’admire et respecte énormément. Il y a un certain nombre de ses films que j’ai déjà visionné, mais malheureusement, je ne les ai pas encore tous vu. J’espère remédier à tout ça très rapidement. Quoi qu’il en soit, Dilili à Paris est encore (sans surprise) une magnifique création de monsieur Ocelot. Le personnage traverse de nombreuses péripéties, et pas des moindres. Mais par chance, Dilili est très bien entourée. Car ce ne serait pas une œuvre de Michel Ocelot, s’il n’y avait pas de moral et de dénonciation dans ce film… et quel sujet ! Je veux éviter de trop vous en dire et vous laisser découvrir cette histoire par vous-même. Mais foncez ! Ses œuvres font toujours resurgir notre âme d’enfant.

Note : 4 sur 5.

Fashion Victime est un film qui date de vingt ans, avec en tête d’affiche une actrice que j’apprécie bien Reese Witherspoon. Mon visionnage était l’un des moments back-in-time de ces dernières semaines. Fashion Victime, est une comédie-romantique typique américaine. Rien de nouveau sous le soleil, mais l’histoire est tout de même sympa, bien que ce soit du déjà-vu.

Cela dit, ça reste un visionnage sympa à se faire en fin de soirée, ou quand on rentre manger à midi à la maison, durant la pause-déjeuner du travail.

Note : 2.5 sur 5.

Quelle agréable surprise ! Je ne m’attendais rien de particulier, mais je ne regrette pas d’avoir cliqué sur lecture. Lili Reinhart est très convaincante dans le rôle de Nathalie dans « Une vie ou l’autre« . C’est un film pour adolescents et jeunes adultes qui traite de l’importance et des conséquences des premiers choix cruciaux de vie auxquelles ils vont presque tous faire face lorsque le moment sera venu. Ici, les sujets principaux sont la grossesse, les études et la réussite dans son choix de carrière.

Il s’agit là d’un très joli film, plein d’espoir, mignon et bien raconté. J’aurai juste préféré, que les deux alternatives soient racontées l’une à la suite de l’autre et non simultanément.

Note : 3.5 sur 5.

Je suis tentée de vous dire de ne surtout jamais perdre le temps de regarder ce film, mais après tout vous êtes libre de faire ce que vous voulez. En tout cas, si comme moi, vous avez eu l’idée saugrenue de payer une place de cinéma, pour aller voir Thor : Love and Thunder, je suis sincèrement désolé. Pourquoi ? Parce que, je n’ai que très rarement été aussi déçu de m’être déplacée pour aller voir un film en salle. Je me refuse à croire, que des scénaristes et réalisateurs étaient en pleine possession de leur intellect, lors de la validation de ce Marvel. Alors oui, il a quelques qualités ici et là, mais elles sont tellement minimes, que pour moi, elles en deviennent très vite oubliables.

Me concernant, j’avais l’impression de visionner une très mauvaise parodie de Thor.

Note : 1.5 sur 5.

Un énième film Jurassic. Sympa, mais pas mémorable.

Note : 2 sur 5.

Really love parle d’une histoire d’amour entre un peintre indépendant et une étudiante en droit. Et comme dans toutes les histoires d’amour, il y a des hauts et des bas. Il s’agit là d’un film très doux, agréable, mignon et un peu basique, mais ce n’est pas désagréable. Le casting est superbe. Le film en lui-même ne nécessite pas un jeu d’acting hors normes, mais les acteurs nous délivrent tout de même, tous un jeu juste et facile de compréhension. De plus, j’ai rarement vu autant de personnes agréables à regarder, regrouper dans une seule œuvre cinématographique. Donc, pour le plaisir des yeux et pour la décontraction de l’âme, je vous le conseille.

Note : 3 sur 5.

Très beau film netflix ! Une création saisissante, visuellement parlant. Les personnages ont du caractère et l’histoire à un sens. Le Monstre des mers, ça parle de chasse, du respect et manque de considération de l’homme pour les créatures aquatiques et terrestres. Pour vous situer un peu la chose, sa morale se situe entre les films King Kong, Vaiana et Lilo et Stitch. Bon ! Peut-être que dit de la sorte, cela ne vous dit rien, mais croyez-moi, c’est un film qui est fortement susceptible de plaire aux petits comme aux grands.

Note : 3 sur 5.

J’ai entrepris de regarder la saga Scream, pensant que je ne les avais pas tous déjà vus. Eh bien, si en fait. Hormis le 5, celui sorti cette année, je les avais déjà tous regardés. Et pour le coup, c’est une saga assez top. L’histoire se répète encore et encore, mais je trouve que ces films sont un assez bon divertissement. Le 6 sortira bientôt, et tant que je n’aurais pas marre de voir Ghost Face, je continuerai à regarder.

Note : 3 sur 5.

Quelle belle œuvre ! Quel beau film ! Quels beaux designs ! Quelle belle morale ! Le sommet des Dieux, parle d’ambition, de persévérance, du fait d’affronter ses peurs, de remords, d’admiration et de courage. Parfois, la plus haute montagne à gravir est celle se trouvant dans notre esprit. Prenez le temps de regarder ce petit bijou !

Note : 4.5 sur 5.

Bon ! Ce n’est pas si mauvais que ça, mais je ne me suis pas pris une claque cinématographique. Les liaisons dangereuses, est un film d’ado pour adolescents. Rien de plus rien de moins. Je ne suis pas le public cible. La réalisation est sympa cela dit.

Note : 2.5 sur 5.

SU-BLI-ME ! Une œuvre d’une grande beauté et dont le synopsis est à la hauteur de l’attente. Miles est un jeune adolescent noir qui a un peu de mal à se confier à ses parents et notamment à communiquer avec son père qui exerce le métier d’officier de police. Mais lorsqu’il se fait piquer par une araignée radioactive, sa vie bascule du tout au tout. L’ajout d’un multivers à cet univers Marvel, apporte une instabilité sur le plan du synopsis et cela rend le tout plus passionnant. Les scènes d’action sont dignes d’un vrai film et les méchants sont trop stylés.

Je suppose que vous avez sûrement déjà entendu et lu pas mal de critiques positives sur Spider-Man : New Generation, la mienne ne déroge pas à la règle. Installez-vous confortablement, et laissez-vous emporter.

Note : 4.5 sur 5.

Depuis le film Calibre (disponible sur netflix), je n’avais pas ressenti de tels frissons devant un thriller. Lorsque je suis sortie de la salle de cinéma après avoir regardé Black Phone, j’étais sur un petit nuage ! L’ambiance m’a happé du début à la fin. Pour éviter de trop me faire spoiler, j’avais fui la bande-annonce le plus possible et ce fut une excellente décision de ma part. Si vous aimez le genre thriller, avoir peur ou les films avec beaucoup de tension et d’excellents screamer, Black Phone est fait pour vous. Ethan Hawke est effrayant dans son rôle, mais je dois avouer que mon coup de cœur va tout droit à Mason Thames, celui qui incarne Finney Blake, le dernier petit garçon à se faire kidnapper. Cet adolescent est excellent du début à la fin ! Ses émotions, son regard, sa détermination, il a pris son rôle très à cœur et ça se ressentait. J’aime ça ! J’apprécierais de le voir plus souvent sur grand (ou petit) écran et surtout dans ce genre de film.

Note : 5 sur 5.

Je suis assez mitigé pour ce qui concerne Licorice Pizza. C’est un film qui m’a fait rire, que j’ai trouvé fun et intéressant, mais pour autant, il y a quelque chose dans la réalisation qui m’a dérangé, cependant, je ne suis pas sûr de la raison, même si je pense savoir de quoi il s’agit.

Qu’importe, ce film a des qualités ! Et l’une d’entre-elles et que je trouve sa réalisation fidèle à l’époque durant laquelle se déroule l’histoire. Tout se passe dans les années 70. Et j’apprécie lorsque ce genre de défi est correctement exécuté, surtout 50 ans après. Paul Anderson, le réalisateur, y est bien parvenu.

Pour vous donner un point de comparaison, je trouve que la série Stranger Things qui se déroule dans les années 80, ne rend pas aussi bien dans le réalisme au niveau de l’époque. Effectivement, il y a la dimension science fictionnelle à prendre en compte, mais hormis ça, je trouve que les costumes et l’ambiance [dans S.T] font très standards de papiers glacés, ce qui retire de l’authenticité, je trouve. En gros, on dirait, une série des années deux mille vingt qui essaie de nous faire croire que ça se passe en 1983. Vous comprenez là où je veux en venir ? Vous voyez la nuance ?

En tout cas, les acteurs de Licorice Pizza sont bons ! Mais j’ai trouvé l’histoire un peu brouillonne. Un peu comme si, les scénaristes ont entremêlé toutes leurs idées entre elles. Cela dit, vu que le film s’ouvre sur une relation amoureuse à la fois bancale et taboue, et qu’en plus de ça les personnages eux-mêmes ne sont pas très au clair dans leur propre tête et dans leur vie personnelle, c’est peut-être pour ça que j’avais un peu de mal à suivre la cadence.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s