SQUIDGAME : AVIS PERSONNAGES 067, 218 & 456 + THÉORIE (PART 2/3)



SPOILERS ALERT



Je ne sais pas trop quoi penser d’elle. J’ai apprécié son personnage, mais sans plus. Toutefois, je pense qu’elle méritait vraiment de gagner, car elle semblait être l’une des seules à avoir atterri dans le jeu par la « faute » d’autrui et non par la sienne.

Je l’ai trouvé touchante, mais comme beaucoup de personnage dans la série, ce qui l’a malheureusement desservi (hormis sa blessure) c’est le manque de stabilité de son plan et le fait de ne pas avoir demandé de l’aide plus tôt. Son meurtre (des mains de 218) a été pour moi l’une des choses prouvant la cruauté des gens. Bien que je ne pense pas comme tout le monde en ce qui concerne Cho-Sang Woo, ce geste en particulier était d’une pure cruauté et pratiquement inutile, car il était clair qu’il lui restait peu de temps à vivre.

Et j’ai failli oublier le meurtre qu’a commis Jang Deok-su lors de la distribution des « repas ». Cette séquence aussi était assez violente, bien plus que le jeu en lui-même.

Mise à part ceci, je ne trouve pas qu’elle apporte grand-chose à la série en tant que personnage, mais pour l’ensemble de l’oeuvre, je pense que son rôle est bien plus important que ce que je laisse prétendre ici. Je vous en parle plus en détail dans la dernière partie (3/3) de ma critique sur Squidgame.



Contrairement à beaucoup, Cho-Sang Woo est très certainement mon personnage « préféré » de cette série. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il s’agit d’un coup de cœur, car mine de rien, Squidgame est une série pour laquelle je n’ai pas du tout ressenti de « liens » se créer avec les protagonistes et moi. Mais lui, je dois avouer qu’il a retenu mon attention… En bien comme en mal.

J’aime la glaçante sincérité de son personnage. 218 est un personnage qui ne perd pas la face, qu’importe l’enjeu et la personne qui se trouve en face. Parmi les personnages principaux, il est celui qui est resté le plus fidèle à lui-même et le plus stratégique. Pour ma part, je trouve qu’il dégage une certaine prestance. Comparé à 456 qui se laisse aller physiquement et mentalement. Sang-Woo arrive plus facilement à faire face et à cacher ce qui lui arrive. Ce que je veux signifier ici en employant le mot « prestance » pour qualifier Sang-Woo, c’est que je le trouve digne et fin stratège.

Dans l’épisode 6, la stratégie dont il a fait preuve pour battre Ali aux billes a été selon moi très finement jouée. Ça peut paraître lâche, mais je pense qu’il estimait assez Ali (199) pour ne pas lui faire mal de façon trop frontale. C’était à Ali de ne pas baisser sa garde !

Maintenant, abordons la médiocre relation qu’il entretient avec sa mère. Comparé à Seong Gi-hun (456), 218 a décidé de ne pas montrer à sa mère qu’il a raté sa vie. Il a décidé de mentir jusqu’à ce que ce ne soit plus possible de cacher la vérité. Peut-être a-t-il décidé d’agir ainsi pour ne pas perdre la face et avoir honte. Il a agi de la même façon avec Ali qu’avec sa propre mère (sans le meurtre en plus). C’est pourquoi, je pense qu’il estimait 199, car il a décidé de l’épargner, à sa façon, d’une confrontation plus musclée et peut-être même plus difficile émotionnellement.

Là où l’on constate que 218 sait très bien faire la différence entre ce qui se passe dans le jeu et hors du jeu, c’est lorsqu’il vient en aide à Ali et lui achète de quoi manger et lui offre son ticket de bus pour qu’il puisse rentrer chez lui. Je ne pense pas qu’il s’agissait là d’une stratégie pour si jamais le jeu devait reprendre. Je pense réellement qu’il l’a fait de bon cœur, car une fois à l’extérieur, Ali n’est plus une menace, donc nul besoin de lui faire du mal.



Alors lui ! Ce mec m’insupporte ! Néanmoins, j’ai beaucoup apprécié que ce soit lui le personnage principal. Pourquoi ? Parce que ce mec représente l’archétype parfait du mec qui en glande pas une, mais qui réussit tout de même le test. Il est énervant, et ce, pour notre plus grand bonheur (ou pas).


Lors de chacune des épreuves, 456 aka Seong Gi-hun aurait dû mourir. Tout d’abord, dans 1.2.3 Soleil, c’est Ali qui le sauve. Deuxièmement, le jeu lors duquel ils devaient découper les formes, s’il n’avait pas transpiré sur son biscuit, il n’aurait jamais eu l’idée de le lécher. Troisièmement, dans l’épreuve du tire à la corde, 001 donne à toute son équipe une excellente technique pour gagner. Puis, durant le jeu des billes, 001 lui donne sa dernière bille. Ensuite, lors du jeu des dalles de verres, c’est un personnage (sorti de nulle part) qui lui demande s’il peut bien prendre la première place. Et pour finir, lors de l’épreuve finale, Sang-Woo se tue lui-même.

Sérieusement, connaissez-vous plus chanceux que ce mec ?

J’ai trouvé aussi que dans le déroulement de la série, Seong Gi-hun abordait une fausse naïveté. Fausse, car il n’a commencé qu’à vouloir prendre le dessus sur sa vie et à arrêter de croire qu’il vivait dans un conte de fée, uniquement qu’une fois que le travail lui a été « mâché » si je peux dire.

Si vous saviez à quel point le dernier épisode m’a énervé, mais il a aussi éveillé ma curiosité… Mais il m’a surtout énervé. Je ne sais pas qu’elle sera la suite, cependant, je suis prête à parier qu’il va se retrouver dans le camp des méchants. En tout cas, j’aimerais bien que cela arrive, car s’il décide de s’y prendre de la même façon que dans le jeu, ça risque d’être un vrai carnage et j’ai bien envie de rigoler (oupsi).

Pourquoi ? Parce qu’il est clair que cet homme ne sait pas faire de plan et qu’il est impulsif, il n’est pas du tout mature. Cela se constate dans sa façon d’en vouloir aux autres de se prendre en main, dans sa relation chaotique avec sa fille, et aussi dans sa relation avec sa mère, mais surtout dans celle à lui-même.

Par exemple (ce n’est pas le meilleur exemple, mais je le trouve parlant avec du recul), le sourire qu’il aborde sur la photo qu’on prend des candidats au début. Pourquoi choisir de sourire ? De plus, son expression faciale m’a terriblement fait penser à celle d’Oh Dae-Su dans « Old boy » (chef-d’oeuvre que je vous conseille absolument de voir).

Ce que je trouve également comique dans tout ça, c’est que la série s’appelle Squidgame et que dans le film de Park Chan-wook, le personnage principal mange un poulpe. Bon, oui ! Je sais, un poulpe et un calamar sont deux espèces bien distinctes, mais tout de même… Ces ressemblances sont peut-être faites exprès ?

Et si 456 avait déjà participé à ce jeu, mais qu’il ne s’en souvenait pas ? Ok, je vais peut-être un peu loin.

Pour finir, j’anticipe des similitudes à venir et la suite de la série, en disant que le dernier épisode de Squidgame pourrait faire écho à l’épisode « 15 millions de mérites » de Black Mirror. Pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, je n’en dirai pas plus ; Mais pour ceux qui l’ont déjà vu, est-ce que vous voyez où je veux en venir, et pourquoi je pense ce que je pense ?

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s